emmerdant


emmerdant

emmerdant, ante [ ɑ̃mɛrdɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• fin XIXe; de emmerder
Fam.
1Qui importune, dérange fortement. chiant(très fam.), embêtant. Des voisins emmerdants. « ce que tu peux être emmerdant avec la nourriture, dit Sara, c'est incroyable » (Duras). C'est emmerdant, cette histoire. contrariant, fâcheux.
2Qui cause un ennui profond. ennuyeux. Ce livre est emmerdant au possible. barbant, très fam. chiant, rasant.

emmerdant, emmerdante adjectif Populaire. Ennuyeux, embêtant.

emmerdant, ante
adj. Fam. Ennuyeux, embêtant, gênant.

⇒EMMERDANT, ANTE, part. prés. et adj.
Trivial
I.— Part. prés. de emmerder.
II.— Adj., péj. [Correspond à emmerder B]
1. [Avec l'idée d'embarras, de contrariété]
a) [En parlant d'une pers.] Qui importune, dérange ou contrarie fortement quelqu'un. Quand son cafard le prenait il était plus emmerdant qu'une femme qui a ses affaires. Il avait la migraine, broyait du noir, était franchement insupportable (CENDRARS, Main coupée, 1946, p. 24).
b) [En parlant d'une chose, d'un événement, d'une situation] Qui cause du tracas, de la contrariété à quelqu'un :
... je suis agrégé depuis cinq minutes.
— Hon! grogna le garçon... Moi je suis arthritique, voyez; c'est bien plus emmerdant, par ces temps orageux. Mais tout ça vaut mieux que d'être cocu, pas vrai?
MAGNANE, La Bête à concours, 1941, p. 448.
Emploi subst. avec valeur de neutre. Vous en êtes-vous assez voulu de ce petit geste, hein? L'emmerdant, c'est que je n'ai pas été seul à le voir (GIDE, Caves, 1914, p. 858).
2. [Avec l'idée d'ennui plus ou moins profond; surtout en parlant d'une chose] Un bouquin emmerdant. Les conférences, c'est aussi emmerdant à écouter qu'à faire (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 266).
Prononc. :[], fém. [-]. Fréq. abs. littér. :23.

emmerdant, ante [ɑ̃mɛʀdɑ̃, ɑ̃t] adj. et n. m.
ÉTYM. Fin XIXe; de emmerder.
Familier.
1 Qui importune, dérange fortement (qqn). || Des voisins emmerdants. || Ce gosse est vraiment emmerdant. Chiant (vulg.), gênant.
1 Elle avait une voix fausse mais agréable. Je sentais l'âme qui s'ennuie vite et n'achève jamais rien, qui est de toutes peut-être la moins emmerdante.
S. Beckett, Premier amour, p. 19.
(Avec un complément) :
2 — Ce que tu peux être emmerdant avec la nourriture, dit Sara, c'est incroyable.
M. Duras, les Petits Chevaux de Tarquinia, p. 79.
Qui cause de la contrariété. || Il est toujours malade, c'est emmerdant, on ne pourra pas sortir. || C'est bien emmerdant, cette histoire !
2 Qui cause un ennui profond. Ennuyeux. || Un spectacle emmerdant. || Ce livre est emmerdant au possible. Barbant, rasant; chiant (vulg.).
N. m. (Personnes, → Emmerdeur, euse, rem.). || L'emmerdant (toujours précédé ou suivi du verbe être), la chose emmerdante, le fait emmerdant. || Ce n'est pas encore ça le plus emmerdant dans l'histoire !
3 L'emmerdant, c'est qu'un pèdezouille mâle dans la quarantaine et une jeune fille pèdezouille ne s'amadouent pas avec les mêmes méthodes.
Roger Ikor, les Fils d'Avrom, Les eaux mêlées, p. 474.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • emmerdant — emmerdant, e adj. Ennuyeux, embêtant, chiant, chiatique …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • emmerdant — adj Qui importune, dérange fortement. Qui cause un ennui profond. • La mémoire, c’est très emmerdant souvent. • Alors, là on vous trouve carrément emmerdante. • – Tu allais m’expliquer un truc sur mes bouquins? • Ils sont emmerdants. • Il nous a… …   Le petit dico du grand français familier

  • emmerdante — ● emmerdant, emmerdante adjectif Populaire. Ennuyeux, embêtant …   Encyclopédie Universelle

  • ennuyeux — ennuyeux, euse [ ɑ̃nɥijø, øz ] adj. • XIIe; bas lat. inodiosus → ennuyer 1 ♦ Qui cause de la contrariété, du souci ou, simplement, de la gêne ou du désagrément. ⇒ agaçant, contrariant, désagréable, embêtant, région. ennuyant, fâcheux, gênant,… …   Encyclopédie Universelle

  • enquiquinant — enquiquinant, ante [ ɑ̃kikinɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1844; de enquiquiner ♦ Fam. Qui enquiquine (euphém. pour emmerdant). « Quelle belle invention que l École de Droit pour vous emmerder ! [...] la plus enkikinante [sic] de la création ! » (Flaubert). Un …   Encyclopédie Universelle

  • Thierry Le Luron — Thierry Le Luron, au début des années 1980. Naissance 2 avril 1952 …   Wikipédia en Français

  • emmerder — [ ɑ̃mɛrde ] v. tr. <conjug. : 1> • 1828; « couvrir de merde » av. 1426; de en et merde ♦ Fam. 1 ♦ Importuner (qqn). ⇒ agacer; fam. embêter, emmieller, emmouscailler, enquiquiner, gonfler (cf. très fam. Faire chier). Arrête de m emmerder. Tu …   Encyclopédie Universelle

  • chiant — chiant, chiante [ ʃjɑ̃, ʃjɑ̃t ] adj. • 1920; de chier ♦ Très fam. Qui ennuie ou contrarie, qui fait chier. Ce qu il peut être chiant ! ⇒ énervant, ennuyeux, fam. gonflant. C est chiant ! ⇒ chiatique, emmerdant, suant. Chiant comme la pluie. ●… …   Encyclopédie Universelle

  • embêtant — embêtant, ante [ ɑ̃bɛtɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1788; de embêter ♦ Fam. 1 ♦ Qui cause des ennuis, contrarie. « Qu il est embêtant celui là ! Tout le temps à se mêler des affaires des autres » (A. Gide). C est bien embêtant cette histoire. ⇒ contrariant,… …   Encyclopédie Universelle

  • empoisonnant — empoisonnant, ante [ ɑ̃pwazɔnɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1900; « toxique » par plais. 1676; de empoisonner ♦ Fam. Très ennuyeux, embêtant. ⇒ assommant, emmerdant. Elle est empoisonnante avec ses questions. C est empoisonnant d attendre si longtemps. ●… …   Encyclopédie Universelle